Product Builder : Définition, Salaire, Missions (Guide Complet 2024)

Milan Boisgard
31/1/2024
Product Builder : Définition, Salaire, Missions (Guide Complet 2024)

POINTS À RETENIR

Voici les 5 points à retenir de cet article :

  1. Origine et évolution du terme: Le terme "Product Builder" a été introduit en 2021 par Milan Boisgard pour mieux définir le rôle des professionnels travaillant avec des outils no code. Ce terme remplace les termes plus anciens et moins spécifiques comme "no code maker" ou "no code développeur", en tenant compte de l'utilisation mixte de no code, de codage classique, et de l'IA générative.
  2. Rôle et fonctions: Un Product Builder est un professionnel des outils no code, chargé de l'implémentation de solutions techniques (sites web, applications, outils internes, CRM, etc.) dans les entreprises. Il diffère d'un développeur traditionnel par son approche initiale basée sur les outils no code et peut travailler en freelance ou comme salarié.
  3. Un besoin accru de Product Builders : Avec la transformation digitale complexe et coûteuse des entreprises, le besoin de Product Builders est en forte hausse. Ils jouent un rôle crucial en facilitant cette transformation grâce à leur expertise en outils no code et en IA générative, rendant la technologie plus accessible aux différentes équipes.
  4. Diversité des projets et domaines d'application : Les Product Builders peuvent travailler sur une variété de projets et dans différents domaines, allant de l'e-commerce au marketing, en passant par la logistique et l'immobilier par exemple. Ce qui en fait leur atout majeur est leur capacité d'appréhender un projet sous l'angle du Produit (au sens Product Management) et technique (via les outils no code notamment).
  5. Formation et carrières : Le parcours pour devenir Product Builder est désormais structuré avec des formations certifiantes et un accent mis sur les compétences techniques et de gestion de projet orienté Product Management. Le métier présente des opportunités de carrière diversifiées et évolutives, tant en entreprise qu'en freelance.

Ci-dessous, vous trouverez un guide complet pour commencer à devenir Product Builder.

TABLE DES MATIÈRES
Text Link

“Product Builder” : un peu d'histoire

Le terme “Product Builder” est un terme qui a été créé en 2021 par Milan Boisgard. Il a notamment été évoqué la première fois dans cet article.

Avant de comprendre en détail ce que le métier de Product Builder, il faut se pencher sur l’étymologie du terme afin de bien comprendre les sous-jacents de ce métier.

À l’époque, le terme qui était surtout en vogue était le terme “no code maker” ou “no code développeur”. Toutefois, cela ne convenait pas à l’écosystème naissant des outils no code. En effet, le terme incluant la notion de “no code” ne convenait pas pour les raisons suivantes :

  • c’est un terme générique qui rend difficile de savoir dans quel domaine la personne va travailler et quels sont les sujets qu’elle va traiter ;
  • dans les faits, un Product Builder ne travaille pas qu’avec des outils no code, mais doit souvent utiliser du code et même de l’IA (intelligence artificielle) Générative. En outre, il doit également être capable d’avoir des notions techniques importantes ainsi que des connaissances sur les méthodologies web. Le terme no code était donc trop restrictif.
  • il faut également reconnaître que “no code” n’était pas le bon terme puisqu’on demandait régulièrement aux personnes travaillant de manière professionnelle sur les outils no code d’aborder les projets web et mobile avec une vision de “Product Management”. Ainsi, “faire du no code” sans mobiliser de méthodologie Product étaient impensables pour les entreprises et surtout développer un projet qui avait du sens.

Pour tous ces points-là, avoir un terme “no code” dans la vision métier était une mauvaise manière d’envisager le domaine. Il fallait à la fois un terme spécifique lié aux personnes qui programment de logiciels dans la tech, qui utilisent des technologies dites “no code” et qui avaient une sensibilité dans la création de Produits digitaux. C’est ainsi qu’en 2021 est né le terme de “Product Builder”. Un terme à la fois plus précis et qui acceptait des évolutions plus complexes sur le métier à l'avenir.

Début 2024, c’est d’ailleurs le terme qui est choisi par France Compétences pour être le métier attaché aux professionnels des outils no code (et même plus). Le métier est classé par l’organisation en charge de la certification professionnelle comme métier émergent.

Définition : qu’est-ce qu’un Product Builder ?

Pour le définir rapidement, on pourra dire que le·la Product Builder est un·e professionnel·le des outils no code. Il est donc en charge d’implémenter des outils techniques (sites web, applications, outils internes, CRM…) au sein d’une entreprise. A la différence d'un développeur, un Product Builder essayera dans un premier temps, à partir d'une problématique technique, de trouver une réponse adéquate en partant des outils no code qui existent sur le marché.

Il peut faire ce métier en tant que freelance pour une entreprise ou en tant que salariés dans une entreprise.

C’est un métier à l’interface de la technique et du Product Management (cf. plus bas).

Soit seul, soit intégré à une équipe produit, il participe à la définition et l’implémentation des outils techniques qui permettent à une entreprise de gérer sa croissance digitale. Il le fait notamment en utilisant des outils no code, c’est-à-dire des interfaces de programmation visuelle. Dans la réalisation de ses tâches, il peut être parfois amené à modifier les applications sur lesquelles il travaille via du code (front ou back) ou via des intelligences artificielles génératives (tels qu’Open AI par exemple).

Pourquoi as t-on besoin de Product Builders ?

Le constat est sans appel en France (mais plus globalement à travers le monde entier) :

  1. Les entreprises ont du mal depuis des années à effectuer leur transformation digitale. Cela est long, complexe, cher et surtout demande souvent de grandes ressources à la fois financières et humaines. Développer un Produit digital est un projet complexe et cela ne peut être l’apanage de toutes les entreprises.
  2. Recruter les bonnes personnes qui savent réaliser des Produits digitaux n’est pas toujours chose aisée.  En effet, les développeurs coûtent cher, beaucoup sont juniors et ils sont de plus en plus difficiles à trouver à un niveau middle / senior. De plus, ils sont souvent captés par les entreprises ayant le plus de moyens financiers. Pour toutes les entreprises qui n’en ont pas forcément les moyens, avoir une équipe Produit ainsi qu’une équipe tech est quasiment mission impossible.

La solution se trouve probablement, en partie, dans le métier de Product Builder.

Alors que l’on prévoit un besoin de +500 millions d’applications en 2025, l’apport des outils no code et de l’IA Générative permet à la fois d’abaisser les barrières techniques pour les rendre plus accessibles à de nombreuses personnes tout en maintenant un niveau d’exigence professionnelle permettant aux entreprises de s’appuyer sur ces technologies de plus en plus robustes.

Le besoin de Product Builder est donc un des métiers phare des prochaines années pour aider véritablement les entreprises à de saisir des technologies pour effectuer leur transformation digitale.

Le rôle et les missions d’un Product Builder

Attention à ce que vous pourrez lire : le rôle d’un Product Builder n’est pas d’être “un mouton à 5 pattes”. Il n’est bien évidemment pas en charge de tout faire dans l’entreprise et ne pourra pas résoudre tous vos problèmes techniques en un claquement de doigts.

Le rôle d’un Product Builder est double :

  1. Comme son nom l’indique en effet dans un premier temps, il est en charge du build, c’est-à-dire de la création de Produits logiciels (site web, applications web, mobile, tableaux de bord…). Il le fait principalement à l’aide d’outils no code, mais il est également un fervent utilisateur des IA Génératives (open AI, Midjourney…) qui l’aident dans la construction des produits technologiques. Si besoin, il a des notions de développement informatique pour aller plus loin sur certains outils no code. Plus largement, un Product Builder créé des Produits technologiques de manière professionnelle en respectant les bonnes pratiques et méthodologiques issus du développement web classiques (backend, frontend…).
  2. Et bien évidemment, comme le terme Product Builder l’évoque également, la notion de Product au sens de Product Management est également très présente. Dans la manière dont le Product builder créé ses applications, il doit avoir des notions de Product Management et les appliquer dans le processus de création. Toutefois, avec la granularité des équipes, il est également probable que le Product builder ne soit pas nécessairement en charge de toute la partie Product Management. En effet, si l’équipe se constitue déjà d’un Product Manager et/ou d’un Product Designer, le Product Builder sera lui en charge de développement technique du Produit. Le terme Product ici est donc justifié par le fait que le Product Builder est intégré dans une équipe Produit et qu’il connaît les méthodologiques et les concepts de travail autour de la construction d’un Produit Tech.

Les Product Builders vont-ils faire disparaître les développeurs ?

C’est une question qui est régulièrement posé dans l’écosystème technique. Le terme Product Builder et son rôle étant tout de même encore relativement récent par rapport au rôle de développeur, il faut se garder de toute prévision.

Toutefois, on peut se permettre 2 remarques qui peuvent inciter à la réflexion :

  1. De plus en plus de développeurs utilisent les outils no code et l’IA générative pour créer des applications web et mobiles pour les entreprises. Cela leur simplifie tout bonnement le développement. Dans les faits, beaucoup de développeurs utilisent donc ces technologies et certains sont même déjà passés Product Builders.
  2. Comme dit plus haut, les entreprises vont avoir de plus en plus besoin de se saisir du digital et de créer des Produits technologiques à la fois pour elles en interne et pour leurs clients. Or, force est de constater que toute application web ou mobile ne nécessite pas nécessairement des centaines de milliers de code et des algorithmes complexes. Pour beaucoup d’entre elles, il s’agit d’applications beaucoup plus simples (sans être simplistes) et beaucoup plus abordables techniquement. Par conséquent, nul besoin d’être un développeur chevronné ici pour réaliser ces applications. Le rôle de Product Builder est donc ici tout indiqué pour réaliser et maintenir ces applications.

De ce que l’on peut observer aujourd’hui, le rôle de Product Builder va donc être un rôle qui va largement se démocratiser dans les entreprises au regard de tous les avantages qu’il peut procurer.

Toutefois, ce ne sera pas la mort des développeurs puisqu'il faudra bien toujours des personnes qui créent des outils no code et les maintiennent par exemple. Etant donné qu'il y a également des cenatines de millions d'applications dans le monde qui sont développés de A à Z, il faudra bien également que des développeurs soient là pour maintenir et continuer de développer ces applications.

Product Builder : un métier plus inclusif pour les femmes ?

Lors qu’on parle de Product Builder et son lien fort avec le domaine de la Tech on pense inévitablement aux chiffres de l’écosystème du développement informatiques.

Et fort malheureusement les chiffres ne sont peu favorables aux femmes. En effet, le secteur du développement informatique est, comme chacun le sait, pour un beaucoup un secteur masculin. Même si les choses change, on constate inévitablement l’informatique attire essentiellement un public masculin.

La question est donc : le métier de Product Builder peut-il être plus inclusif ?

Le métier étant encore jeune, il n’existe pas pour l’heure de chiffres assez importants pour tirer des conclusions. Toutefois, chez Uncode School, nous remarquons au niveau de nos formations que l’intérêt des femmes pour la formation no code est de plus en plus fort. Dans nos formations, nous remarquons en moyenne une proportion de femmes autour des 30% à 40% ! Lors de notre première formation Product Builder en 2021, nous avions même eu 50% d’hommes et 50% de femmes ! Une vraie réussite.

Le domaine est donc encore jeune, mais il faut absolument pousser pour aller vers plus de parité dans le monde de la tech. C’est une de nos missions chez Uncode School et un engagement de la 1ère heure !

Si vous souhaitez également faire en sorte que les femmes deviennent de plus en Product Builder et découvre métier, voici quelques arguments :

  1. Le domaine des outils no code est varié : vous pouvez passer de la création de process, à de la réflexion produit en passant par lé création d’un front ou encore d’un outil interne pour une entreprise. Il y a une diversité dans la création qui a de quoi intéresser !
  2. Si on recherche des personnes ayant la logique informatique pour développer des Produits avec les outils no code et l’IA, il n’en demeure pas moins que l’approche des outils no code est beaucoup plus simple que de développer avec des lignes de code. Dans le développement, c’est souvent ce qui freine. Non, le no code ce n’est pas des maths, ni du code. C’est plus accessible !
  3. En tant que femme, vous avez l’opportunité d’être une pionnière dans votre domaine !

C’est une véritable opportunité à saisir !

Sur quels projets et domaines le Product Builder travaille t-il ?

Un Product Builder est en capacité de travailler sur tous les problèmes techniques que vous pourriez rencontrer. Que la problématique concerne la gestion de la donnée, la création d’un front, d’une automatisation… Ce qu’il faut garder à l’esprit, c’est que le Product Builder va aborder le problème technique de telle manière à savoir s’il peut se résoudre via un outil proposant une approche via une interface de programmation visuelle (dite souvent “no code”).

Concernant les domaines, le Product Builder est capable de travailler dans tous les types de domaines : e-commerce, SaaS, immobilier, logistique, formation, juridique, communication, marketing, Sales… tant qu’il y a une problématique technique, c’est un domaine qui peut le concerner.

Voici quelques types de projets qu’un Product Builder peut faire.

  • Créer une application permettant de mettre en relation entre divers acteurs (ex. : les vendeurs d’un bien immobilier et les acheteurs)
  • Créer une application de gestion locative
  • Créer une application permettant la gestion des réseaux sociaux et leur reporting en entreprise
  • Créer une application mobile capable de détecteur les anomalies sur un chantier
  • Automatiser toute la gestion d’une chaîne logistique
  • Mettre en place un CRM puissant et automatisé pour bien gérer le travail des Sales
  • Créer un site web puissant et bien designé pour l’équipe Marketing

Bien évidemment, ces exemples sont seulement là pour illustrer le travail divers d’un Product Builder, mais il donne un idée concrète du travail et des problématiques qu’il peut rencontrer.

Salaire d'un Product Builder

On trouve une certaine diversité dans les salaires des Product Builders.

On peut distinguer 2 types de salaires : les salures d’un Product Builder en entreprise et les salaire d’un Product Builder freelance.

Le salaire Product Builder en entreprise

En moyenne, on constate que les salaires d’un Product Builders sont compris entre 35K€ à 55K€ pour les Product Builders juniors.

On constate bien sûr des différences entre les régions et Paris où les salaires sont plus élevés dans le dernier cas.

Cependant le niveau de salaire va dépendre de pas mal de facteurs. Voici une liste de points qui vous permettront ensuite de fixer le salaire d’un Product Builder :

  • Le Product Builder réalise t-il essentiellement des actions de développement no code dans votre entreprise ?
  • Le Product Builder doit-il également gérer toute la partie Produit de votre entreprise ?
  • Combien d’années d’expérience possède le Product Builder ?
  • Le Product Builder aura t-il des fonction managériales au sein de votre entreprise ?
  • Le Product Builder possède t-il une certification ?

La liste n’est bien évidemment pas exhaustive, mais aidera votre pôle RH à déterminer le salaire d’un Product Builder.

Le salaire Product Builder en freelance (TJM)

Dans le cas d’un Product Builder en freelance on ne parle pas de salaire, mais plutôt de TJM (taux journalier moyen).

On constate en moyenne que les TJM des Product peuvent aller de 350€ HT par jour à 1500€ HT par jour. Le différentiel est donc assez élevé.

Il est notamment causé par les différences d’expérience entre les différents Product Builders.

En fin de formation Product Builder, avec un niveau junior et une certification chez Uncode School ainsi qu’un portefolio (que vous réalisez en formation), vous êtes en droit de demander entre 350€ à 450€ HT minimum à un client lors d’une prestation no code.

Vous pourrez ensuite augmenter votre TJM en fonction de votre expérience et d’un portfolio plus fourni. En moyenne, on constate que 550€ HT en TJM moyen est une fourchette proposé par un grand nombre de Product Builders.

On vous en dit d'ailleurs un peu plus bas sur la manière dont vous pouvez vous vendre en tant que Product Builder freelance.

Etudes et Formation pour devenir Product Builder

Comme dit plus haut, le métier de Product Builder est un métier émergent, mais au très fort potentiel.

Depuis 2024, certaines formations ont la possibilité d’être certifiante sur le métier de Product Builder.

Engagé dans la vision et la définition du métier de Product Builder depuis 2021, Uncode School est bien évidemment parmi les pionniers engagé dans la certification “Product Builder no code” proposé par Uncode School.

Si vous souhaitez vous former au métier de Product Builder, il est primordial de regarder en détail quels sont les compétences que vous allez obtenir à l’issu de la formation. Vérifiez donc les points suivants avant de vous lancer dans une formation Product Builder.

D’un point de vue personnel, voici les éléments que vous devez absolument regarder :

  • Définissez bien votre projet professionnel ainsi que vos objectifs
  • Testez dans un premier temps votre appétence pour les outils no code via par exemple une formation no code gratuite ou bien un workshop Product Builder no code.
  • Définissez votre budget ou vos éventuelles aides
  • Vérifiez bien que la formation est à jour et surtout qu’elle traite des sujets comme le Product Management, le frontend, le backend et les méthodologies adaptées ainsi que la culture technique.
  • Vous pouvez également vous renseigner un premier temps sur l’écosystème et l’univers des Product Builders. N’hésitez pas à regarder également notre dictionnaire de la Tech qui vous aidera à mieux appréhender l’écosystème technologique.
  • Vous pouvez également rejoindre la communauté Product Builder France créé par Uncode School ou No Code France.

D’un point de vue, de la formation en elle-même vous devez regarder les éléments suivants (liste non exhaustive) :

  • Quel format la formation propose t-elle ? Est-elle adaptée à mes besoins ?
  • Possède t-elle des cours de Product Management ?
  • Possède t-elle une vision frontend et backend ?
  • Est-elle focalisée sur des outils no code et IA que les entreprises utilisent ?
  • Y a t-il une communauté d’alumnis ?
  • Y a t-il des cas pratiques issus de cas réels d’entreprises ?
  • Quels sont ses avis ?

Pensez donc bien à regarder tous ces points afin que la formation que vous choisissez soit la bonne pour vous et celle qui vous permettre de monter en compétence de manière la plus optimale.

👉 Pour commencer, n’hésitez pas à regarder la formation Product Builder d’Uncode School qui vous formera de A à Z au métier de Product Builder et vous donnera l’autonomie nécessaire pour développer vos premiers projets no code.

Quelle évolution du métier de Product Builder ?

Même si le métier est encore jeune, la demande est de plus en plus importante sur ce métier. Par conséquent, on peut voir plusieurs évolutions.

La première évolution est celle de voir une augmentation du nombre de Product Builders en France. En effet, et comme nous l’avons vu plus haut, il s’avère que les besoins en création d’applications digitales va être de plus en plus important. On peut donc largement imaginer que dans quelques années le rôle du Product Builder soit de plus en plus important en entreprise et que les besoins en recrutement soit de plus en plus forts.

La seconde évolution est une évolution de carrière. En effet, on va probablement voir de plus en plus de développeurs juniors se former aux outils no code et au Product Management et devenir Product Builder. Ces derniers sont en effet bien placés pour démarrer une carrière de Product Builder étant donné qu’ils connaissent déjà bien la technique web et maîtrisent les notions de frontend et backend.

Mais on pourra également remarquer que d’autres profils vont pouvoir devenir Product Builder. On pense notamment à tous les (Product) Designers ou encore les Product Managers. Certes, pour cela ils vont devoir se former aux outils no code et à l’IA, mais ont des déjà de belles bases pour pouvoir amorcer une reconversion sur le métier de Product Builder.

On pourra également faire l’inverse et imaginer que des Product Builders souhaitent ensuite se spécialiser à l’avenir vers d’autres métier comme Product Designers, Product Manager / Product Owner et potentiellement développeur en fonction de leurs appétences techniques et leurs spécialités.

Ce qu’on remarque donc c’est qu’il y a plein de possibilités et de portes d’entrées vers le métier de Product Builder et qu’il ouvre de belles potentialités à la fois en termes de reconversion et en termes d’ouverture vers d’autres métiers.

— LES COMPÉTENCES DÉTAILLÉES —

Les compétences d’un Product Builder

Pour devenir Product Builder et en faire son métier, vous devez acquérir à la fois ce que l’on appelle des hard skills et des soft skills.

Les hard skills de Product Builder

Le métier exigeant de Product Builder requiert de connaître différentes notions, particulièrement techniques :

  1. L’architecture d’une base de données et la structuration des données
  2. Les APIs
  3. Le design UX/UI
  4. Des notions de code (tout particulièrement : HTML, CSS, JavaScript ainsi que des notions de SQL et Python)
  5. L’écosystème de développement (versioning, IDE…)
  6. Les méthodologies et bonnes pratique tiques de développement web
  7. Les méthodologies de Product Manager

Comme vous le voyez, les compétences attendues de la part d’un Product Builder sont importantes et requièrent du temps ainsi qu’une bonne formation.

Afin de se former dans les meilleures conditions, il convient de beaucoup pratiquer sur un grand nombre de projets pour pouvoir avoir plusieurs situations.

Pour obtenir ces compétences, il vous faut choisir une bonne formation. Uncode School peut vous aider à vous former à ces compétences no code par exemple.

Les soft skills de Product Builder

Par soft skills il faut entendre des compétences qui vont être non techniques et plus humaines.

en ce sens, le métier de Product Builder implique notamment des compétences comme :

  1. La curiosité : vous intéresser aux problématiques des clients, aux nouveautés techniques du domaine du no code et de l’IA Générative… ;
  2. La logique : vous devez régler les problèmes de manière logique sans vous éparpiller ;
  3. La patience : ne pas vous énerver au moindre problème, mais être plutôt capable de poser un problème de manière simple, clair et de manière calme
  4. L’empathie et l’écoute active : vous faites de Product Tech, il faut donc vous intéresser fortement à celles et ceux qui vont utiliser vos produits

Avec ces compétences, vous êtes prêt à devenir Product Builder !

Quelles sont les notions à connaître lorsqu’on est Product Builder ?

Les notions à connaître lorsqu’on est Product Builder sont notamment de 2 ordres :

  1. Des notions techniques. Etant donné que c’est un métier technique, il est demandé au Product Builder de connaître et de maîtriser des notions de backend et de frontend.
  2. Backend : SQL, bases de données relationnelles, APIs
  3. Frontend : HTML, CSS, JavaScript, UX/UI
  4. Des notions de Produit au sens de “Product Management”. Pour exercer ce métier, il faut d’une part arriver à bien appréhender les méthodologies, notions et les bonnes pratiques des Product Manager, mais également être capables de comprendre les métiers autour des PM (Product Designer, Product Ops, UX Designer, Product Owner…). Cela permettra de comprendre ensuite le rômle que vous devrez occuper au sein de l’équipe et comment vous pouvez être utile.

Bien évidemment, toutes ces notions sont vues dans la formation Product Builder d’Uncode School.

Quels sont les outils à connaître quand on est Product Builder ?

Lorsqu’on souhaite se former et devenir Product Builder, il a plusieurs outils que l’on doit connaître. Mais avant de les énumérer, il convient de se poser la question suivante : qu’est-ce qui fait qu’un outil no code est véritablement pertinent et maîtrise que je m’y forme et que je l’utilise dans mon quotidien ?”

Lorsqu’on nous pose cette question, chez Uncode School, nous donnons régulièrement cette réponse :

  • Un outil ne doit pas être trop jeune. Le risque est sinon qu’il disparaisse trop rapidement. Il y a trop de risque à l’utiliser en production d’un point de vue professionnel (mais cela ne doit pas dire que vous ne devez pas le tester et garder un oeil dessus pour l’utiliser lorsqu’il sera pus mature)
  • Un outil doit posséder une communauté. C’est presque une nécessité. Dans votre utilisation quotidienne, il va y avoir plein de cas dans lesquels vous allez tomber sur des difficultés ou des bugs. Par conséquent, avoir une communauté à laquelle s’adresser va permettre de résoudre plus facilement le bug et avoir un soutien technologique lorsque vous aurez des difficultés.
  • L’outil no code doit se baser sur des méthodologies déjà connus dans la communauté technologique. Vous allez devoir valider si tel ou tel outil no code prend bien en compte les différents concepts, bonnes pratiques et structurations du web par exemple (exemple : Webflow utilise l’architecture HTML et CSS ainsi que les bonnes pratiques pour développer des sites web de qualité professionnelle).

Lorsqu’on connaît ces pré-requis, il est maintenant possible de dresser une liste des outils no code qui sont absolument à maîtriser dans l’écosystème afin d’être un Product Builder professionnel.

Les outils no code frontend utilisés par les Product Builders

Les outils no code frontend sont des outils qui permettent de créer des interfaces web plus ou moins complexes afin d’afficher des éléments animés ou de la data. Voici les outils qui sont actuellement les plus côtés par la communauté no code et les Product Builders professionnels.

  • Webflow : c’est probablement le website builder le plus célèbre de l’écosystème. Il existe depuis 2013 et depuis ses début, c’est un website builder qui permet d’avoir des sites web extrêmement précis et très bien réalisé graphiquement. Entre sa communauté hyperactive, ses potentialités de CMS et son API, c’est aujourd’hui un des outils phare des Product Builders lorsqu’il s’agit de délivrer des sites web de qualité.
  • Framer : c’est le petit concurrent de Webflow qui monte. Son inspiration est moins technique que ce dernier pour autant. Il reprend notamment les bonnes pratiques de Figma (outil de prototypage graphique). C’est un outil qui se prend en main très rapidement, mais qui possède plus de limites technique que Webflow. Néanmoins, on peut souligner sa communauté qui grandit.
  • WeWeb : c’est probablement une des pépites française de l’écosystème no code. Weweb est un webapp builder front qui reprend les bonnes pratiques de Webflow, mais qui a travaillé un autre angle : celui de la webapp. Alors que Webflow est excellent pour un site web vitrine poussé, WeWeb sera excellent pour créer une web app (il faudra néanmoins rajouter le backend).
  • Webstudio : le projet de webstudio est extrêmement excitant et lui donne un potentiel inégalé par rapport aux autres outils front builder. En effet, c’est le seul dans la liste qui est open source. Il va donc convenir à de très nombreux projets où la gestion de la donnée peut être sensible. Le point excellent, c’est qu’il ne possède pas de CMS interne, mais qu’on peut le brancher à n’importe quelle source de données. Le projet avance très vite avec une équipe engagée. C’est un bon mixe entre Webflow et WeWeb mais dans l’univers open source. Un outil que se doit de connaître tout Product Builder.
  • Flutterflow : cet outil no code d’exception est le seul qui se concentre notamment sur l’édition d’applications mobiles natives via… Flutter (comme son nom l’indique). Vous pouvez donc choisir le backend que vous souhaitez et ensuite réaliser le front de votre application mobile. Un outil excellent qui ne possède pas d’équivalent sur le marché et qu’il faut absolument avoir testé quand on est Product Builder !
  • Retool : outil très intéressant qui permet notamment de se brancher sur des données externes et de créer des outils internes rapidement (ex. : outil de gestion d’une flotte de vélo). L’outil est un peu technique à prendre en main (connaissance du SQL, des APIs…), mais par contre, le front est vraiment simplifié pour aller vite. Pas besoin d’une connaissance design poussée pour créer un outil interne avec Retool, mais par contre, vous ne pourrez pas pousser votre design (allez sur WeWeb sur cela).
  • Looker : c’est un outil développé par google qui permet de créer des dashboards (ie. tableaux de bord) qui se branche à des données issus d’autres outils Google (GA4, Sheet…). Un outil excellent pour avoir toutes ses data marketing au même endroit par exemple.
  • Glide : c’est un outil qui s’est notamment fait connaître au départ pour sa capacité à proposer un front simplifié pour créer des webapp mobile. Pas de natif avec Glide, mais par contre la possibilité de créer des applications web et mobiles rapidement via vos données (Airtable, Sheet…) ou encore leur Table en interne. Un très bon outil pour du MVP par exemple.
  • Softr : c’est un outil qui s’approche de Glide, mais avec une approche particulière : la base de donnée est surtout Airtable, Sheet et Smartsuite. Tous les blocs sont déjà créé pour réaliser des outils internes ou des portails clients.

Les outils no code backend utilisés par les Product Builders

Les outils no code backend sont des outils qui permettent de créer un backend via une interface plus simple. Ainsi, vous allez pouvoir créer des bases de données et des automatisations plus simplement et rapidement. Voici les outils utilisés par la communauté des Product Builders :

  • Xano : c’est probablement l’un des meilleurs outils backend du marché. Il te permet depuis une interface très bien réalisée de créer des backend scalables avec un grand volume de données. C’est leader du marché sur la typologie des backend no code. Par contre, vous devez savoir que c’est un outil qui est particulièrement technique. Mais si vous le maîtrisez bien en tant que Product Builder, c’est un backend qui vous accompagnera loin et longtemps.
  • Make : c’est un outil d’automatisation parmi les meilleurs du marché. Via une interface très claire, il vous permet de relier des applications entre elles afin de pourvoir automatiser des process complexes (formulaires connectés à votre CRM, mail, logiciel comptable…)
  • n8n : c’est un outil qui est très similaire à Make. Plus technique et open source il conviendra très bien à celles et ceux qui en tant que Product Builder ou RevOps souhaitent aller plus loin dans l’automatisation de process et qui veulent avoir un contrôle total sur les données (puisque vous pouvez l’héberger).
  • Airtable : outil phare parmi les outils dit “backend”, Airtable est au départ une base de donnée relationnelle qui présente une interface proche d’Excel. Il va tout de même beaucoup plus loin puisqu’il permet maintenant d(’automatiser des tâches et de créer des frontends. Il est beaucoup utilisé par les Product Builders avec une combinaison avec Make pour automatiser un grand nombre de tâches où vous devez stocker des données.
  • Smartsuite : c’est un outil très similaire et concurrent à Airtable. Il est intéressant en ce qu’il ship rapidement de nouvelles fonctionnalités et qu’ils sont très proche de leur communauté pour développer de nouvelles features. Sur certains points il sont plus puissants qu’Airtable.
  • Baserow : c’est le pendant open source d’Airtable. Un excellent outil qui conviendra très bien à toutes celles et ceux qui en atant que Product Builders souhaitent pouvoir installer un outil de base de données relationnelles simple d’utilisation sur leurs propres serveurs afin de respecter la réglementation en place.
  • Timetonic : équivalent d’Airtable, Timetonic a le grand avantage d’être français et de respecter parfaitement le RGPD (ce qui n’est pas le cas d’Airtable étant donné que c’est un acteur américain).
  • Zapier : célèbre outil d’automatisation, Zapier vous permet de connecter également des milliers d’applications et APIs entre elles afin d’automatiser des process complexes.

Les outils d’IA utilisés par les Product Builders

L’IA Générative fait en effet parti des compétences que doit avoir un Product Builder par conséquent, il doit pouvoir absolument utiliser ces IA, le prompting et tout l’environnement autour. Pour se faire, il lui est souvent demandé d’utiliser des APIs donnant accès à des IA Génératives. La maîtrise des APIs est donc un pré-requis indispensable à tout Product Builder professionnel, même débutant.

  • Open AI : c’est l’IA Générative la plus connu et une des plus puissante du monde. Connu notamment pour chatGPT, en tant que Product Builder, vous devez absolument connaître son API et son fonctionnement pour donner le meilleur de l’IA Générative à vos applications. Vous pourrez également utiliser son API via des modules dédiés sur Make, n8n ou Zapier pour aller encore plus loin dans vos process.
  • Langchain : LangChain est une bibliothèque logicielle open source pour Python, conçue pour faciliter la création d'applications utilisant des modèles de traitement automatique du langage naturel (NLP), tels que les modèles de génération de texte. Langchain est disponible également en TypeScript. En tant que Product Builder, il convient de comprendre son fonctionnement. Par contre, vous n’êtes pas obligés de coder, vous pouvez utiliser des outils comme n8n pour vous faciliter le développement sur Langchain.

Les outils d’aide au développement utilisés par les Product Builders

Même si un Product builder produit peu de code par rapport à un développeur, il s’avère néanmoins que le métier de Product Builder requiert de connaître des notions de programmation comme cela pourrait être le cas pour un développeur web. Cela permettra notamment de gagner en efficacité et en flexivbilité pour aller plus loin sur les outils no code utilisés et donc sur le Produit développé. Voici une liste de quelques outils qui peuvent être de bon ton de pouvoir maîtriser a minima en tant que Product Builder pour exercer son métier.

  • Postman : c’est un outil qui va vous permettre de tester vos différentes APIs afin de préparer vos requêtes pour votre développement. En tant que Product Builder, c’est un outil indispensable que vous aurez à utiliser très fréquemment aussi bien lors du développement d’application que d’automatisation complexes (que nous voyons d’ailleurs en formation chez Uncode School).
  • VS Code : c’est un IDE, c’est-à-dire un environnement qui vous permet de coder une application. Il est très connu et utilisé par les développeurs. Pour un Product Builder, cet IDE n’est pas forcément indispensable dans un premier temps, mais il est fort probable que vous en ayez besoin par la suite lorsque vous allez prendre plus d’expérience et que vous aurez besoin de développer des plugins ou des scripts particuliers à votre application.
  • Notion : c’est un outil utilisé notamment pour créer de la documentation en interne. En tant que Product Builder, vous devez connaître et comprendre son utilisation pour documenter en interne.
  • Github : outil plutôt utilisé par les développeurs, Github sert à versionner son application. Il peut être parfois utile si vous avez besoin de versionner des éléments dans votre application. C’est un outil que vous retrouverez souvent dans le monde de l’open source (et donc des outils no code open source).
  • Un navigateur sous Chrome (notamment pour utiliser la console).

Comment faire une veille efficace en tant que Product Builder ?

Comme tout métier technique, faire une veille est absolument indispensable pour progresser et connaître les nouveautés de l’écosystème.

Par conséquent, pour faire une veille efficace, il sera important de varier les sources entre réseaux sociaux, YouTube, conférences, les différentes communautés…

Chez Uncode School, nous avons mis en place plusieurs sources qui vous permettent d’avoir des nouveautés et de progresser :

Si vous désirez en savoir plus sur comment pousser sa veille no code et IA, nous avons réalisé un article complet dessus.

Comment progresser en tant que Product Builder

Product Builder est un métier exigeant : vous devez à la fois avir des connaissance en Product, sur le frontend et sur le backend. Ce pluridisciplinarité implique que vous allez devoir progresser tout au long de votre carrière. Pour se faire, vous allez avoir 3 possibilités notamment qui vont vous permettre de progresser.

1. Se former

Bien évidemment, c’est la première chose à laquelle on pense pour progresser en tant que Product Builder. Que vous soyez débutant ou confirmés, vous allez avoir besoin de vous former tout au long de votre carrière.

Chez Uncode School, c’est exactement ce que nous proposons : une formation complète pour devenir Product Builder. Nous y voyons toutes les notions importantes du Product Management, du backend (bases de données, Airtable, APIs, Make…) et le frontend (Webflow) ainsi que d’autres sujets liés à l’écosystème no code et l’IA Générative.

2.Aller voir les communautés pour aider

C’est ce que nous conseillons notamment à tous les Product Builders débutants : intégrer les communautés comme “Product Builder France” ou No Code France” afin de pouvoir aider toutes les personnes qui ont besoin d’aide sur les outils no code ou l’IA Générative.

Répondre à des questions de collègues vous permettra notamment de gagner en expérience avec la résolution de nombreux cas d’usage d’une part et d’autre part de commencer à vous constituer un réseau pour démarrer de futures prestations, trouver une entreprise ou vous reconvertir ou bien encore trouver votre futur associé sur votre prochain projet.

3. Faire une veille efficace

Faire une veille primordial pour continuer à progresser en tant que Product Builder. Vous pouvez voir plus haut les conseils que nous donnons pour que vous soyez toujours un Product Builder à jour et toujours plus expert !

— MARCHÉ DE L'EMPLOI —

L’évolution du marché de la tech : pourquoi le Product Builder est-il le chaînon manquant de votre tech ?

Le paysage tech est complexe aujourd’hui.

D’un côté, on a de plus en plus besoin de développer des applications et de transformer son entreprise et d’un autre côté il y a trop peu de développeurs compétents sur le marché. Le besoin d’agilité, de flexibilité et du coût d’un point de vu technologique se heurte d’un point de vue du marché du recrutement à un mur. Le constat est clair : on ne peut pas former assez vite de très bon développeurs face à la demande accrue d’application.

A titre d’exemple, on estime que la pénurie de développeur augmentera de 113% entre 2020 et 2030 selon un rapport d’Hellosafe. En 2023, le marché du no code a également augmenté de 25% suite à la demande croissante des entreprises en besoin d’applications.

Le métier de Product Builder est donc tout indiqué et pertinent pour venir en aide aux équipes digitales et aux équipes informatiques. Au regard de ses compétences, il va être capable de créer des applications plus rapidement avec les outils no code, mais avec un grand niveau de professionnalisme.

Il est déjà dès aujourd’hui, un profil que bon nombre d’entreprises devraient avoir dans leurs équipes afin de gagner en agilité digitale.

Quels sont les avantages d’une entreprise d’embaucher des Product Builders ?

Que vous soyez une entreprise dans la tech ou non, le besoin d’avoir un présence digitale n’est plus à démontrer aujourd’hui quelque soit la taille de l’entreprise.

Recruter un Product Builder c’est donner la chance à votre entreprise de performer encore plus dans votre domaine et de continuer votre transition digitale sereinement et avec les bons outils qui aideront vos équipes.

Voici 4 avantages d’avoir un Product Builder au sein de votre entreprise :

  1. Déjà sur le plan technique, c’est une personne qui vous permettra de construire rapidement un très grand nombre de projets digitaux. Idéal quand on doit absolument tester des choses rapidement avec ses clients. Et on le sait bien : plus on est rapide, plus on peut passer devant la concurrence !
  2. Bien évidemment, l’idée dans le recrutement d’un Product Builder n’est pas seulement d’aller vite. C’est de construire des projets digitaux qui vont être stables, structurés et évolutifs dans la durée. Le Product Builder ne créé pas que du jetable, mais bien des produits d’une qualité parfoi comparables (voire meilleures) que des développeurs. Avoir des projets digitaux qui tiennent la route est primordial quand on veut créer un business sur la durée.
  3. Comme son nom l’indique, le Product Builder a une vision “Product” quand il travaille sur un projet. C’est donc une personne qui s’intègrera dans vos équipes tech rapidement et facilement. Si vous êtes une petite équipe, il saura être être leader et force de proposition pour établir une stratégie technologique pour votre entreprise.
  4. Pour terminer, le Product Builder (spécialisé RevOps) saura équiper vos équipes avec les meilleurs outils du marché afin qu’ils soit les plus productifs possibles sur leur marché.

Vous cherchez à recruter un Product Builder ? Vous pouvez contacter Uncode School.

Comment recruter un·e Product Builder ?

En tant qu’entreprise si vous avez besoin de recruter un Product Builder voici comment vous pouvez vous y prendre.

  1. Déterminer le besoin tech de votre équipe : quels sont les projets technologique que vous souhaitez mettre en place ?
  2. Déterminer le profil dont vous avez besoin : junior ? senior ? spécialiste d’une technologie ? plus orienté data ? Très technique ?
  3. Déterminer le niveau de culture de votre entreprise sur le sur du no code et de l’IA : si vous n’avez jamais testé, ne serait-il pas mieux de faire appel à une agence / freelance dans un premier temps avant de recruter ?
  4. Déterminer l’équipe dans laquelle il sera : sera t-il très autonome ou encadré ?
  5. Sélectionner le bon profil en fonction des valeurs et besoins de votre entreprise
  6. Détaillez les différentes missions et outils dont vous avez besoin : être le plus précis possible dazns l’offre d’emploi vous permettra d’attirer différents profils.
  7. Avant les études, demandez le portfolio de la personne que vous souhaitez recruter afin qu’elle vous présente ses projets.

👉 Vous avez besoin d’aide pour recruter un Product Builder ? Uncode School peut vous aider. Contactez-nous.

Où trouver un emploi de Product Builder ?

Pour trouver des emplois de Product Builder, Uncode School a mis en place un système qui vous permet de trouver des emplois liés à ce métier.

Tout d’abord, vous avez d’abord, la communauté Product Builder France initiée par Uncode School qui vous permet de trouver un emploi dans la section job. Les entreprises sont amenées à poster pour promouvoir les emplois de Product Builders. Pour trouver un emploi, vous pouvez intégrer gratuitement la communauté.

Vous pouvez également vous rendre sur le site productbuilder.fr qui est actuellement le site leader de la petite annonce d’emploi liée au métier de Product Builder. Si vous êtes une entreprise, vous pouvez poster une annonce ici.

En 3ème lieu, vous pourrez aussi aller dans le channel carrière du Slack No Code France qui ressence quelques offres d’emplois lié au métier de Product Builder.

Comment se lancer en freelance en tant que Product Builder ? 10 points à connaître.

Si vous souhaitez vous lancer en tant que freelance Product Builder, voici les points qui peuvent vous aider à vous lancer :

  1. Travaillez votre portfolio pour avoir des projets à présenter à vos clients
  2. Intégrez des communautés comme Product Builder France pour rechercher des missions et rencontrer des problématiques
  3. Inscrivez-vous à des plateformes de freelances comme Malt et optimisez votre profil pour gagner en visibilité.
  4. Communiquez sur les réseaux sociaux sur les problématiques de vos clients afin de pouvoir vous faire repérer.
  5. Définissez un prix attrayant pour vos premières missions afin de pouvoir remporter des appels d’offres (puis augmentez votre tarif au missions suivantes). Cela vous permettra également d’azugmenter votre porfolio.
  6. Rendez-vous dans des évènements physiques pour parler de vos compétences et échanger avec d’autres personnes.
  7. Contactez les agences de votre domaine pour présenter votre travail et commencer à travailler en tant que sous-traitant.
  8. Essayez de rejoindre des collectifs (collective.work par exemple) pour travailler sur des projets que vous ne pourriez pas nécessairement prendre seul.
  9. Démarrez une newsletter spécialisée dans votre niche (ex. : le no code pour les e-commerçants qui font entre 500K€ et 4 millions de CA) pour vous faire connaître et commencer à établir une légitimité en tant qu’expert.
  10. Ne négligez pas également des plateformes vidéos comme YouTube qui peuvent également vous apporter des prestations. Pour cela traitez les sujets et problématiques de vos clients ou de sujets d’acutalité de votre niche en démontrant à chaque fois vos connaissances techniques.

Comment réussir son entretien d’embauche en tant que Product Builder ?

Vous avez réussi à décrocher un entretient d’embauche en tant que Product Builder pour une entreprise ! Bravo, maintenant il s’agit de bien se préparer à l’entretien. Voici quelques conseils simples (mais indispensables) pour maximiser ses chances d’être retenu.

  1. Renseignez-vous bien sur l’entreprise : valeurs, équipe, outils utilisés, problématiques, marché… Même si vous allez être une personne technique, on cherche à embaucher des personnes qui comprennent (très) bien la problématique globale de l’entreprise.
  2. Retravaillez bien votre portfolio pour être capable de répondre à n’importe quelle question technique et Product.
  3. Prenez des notes lors de la réunion afin de vous appuyer dessus.
  4. N’hésitez pas à poser des questions : sur le projet, l’équipe, les attentes…
  5. A la fin de la réunion et après être rentré chez vous, n’hésitez pas à faire un compte-rendu de ce que vous avez compris et de votre intérêt pour le post par email.

Avec ces 5 points vous allez pouvoir vous donner plus de chance de réussir vos entretiens d’embauche en tant que Product Builder.

— DEVENIR PRODUCT BUILDER EN SE FORMANT —

Comment se former au métier de Product Builder avec Uncode School ?

Il y a plusieurs manières de se former pour devenir Product Builder.

Tout d’abord, gratuitement, il y a pas mal de vidéos sur Internet afin de vous former gratuitement pour apprendre les outils no code.

Avec Uncode School, nous vous proposons une Masterclass gratuite dédiée au métier de Product Builder ainsi que des workshops dédiés. C’est un bon premier début pour commencer une carrière de Product Builder.

Il existe ensuite plusieurs formations dédiées et payantes qui vous permettent d’acquérir plus en profondeur les compétences nécessaire au métier de Product Builder avec des formats qui varient et qui s’adaptent à vos besoins de progression avec des formats en asynchrones et en synchrones.

Pour voir tous les programmes, vous pouvez vous rendre sur ce lien et télécharger les syllabus.

Si vous avez les moindres question, vous pouvez venir nous les poser (par mail ou Discord).

Quels sont les pré-requis pour devenir Product Builder ?

Pour devenir Product Builder il n’y a pas besoin d’avoir nécessairement des pré-requis poussé en informatique. Etant donné que les outils no code sont - comme leur nom l’indique - des interface où il est possible de programmer plus facilement, ce sont d’autres qualités qui sont importantes pour bien appréhender ce nouveau métier.

Voici ce qu’on va rechercher chez un futur Product Builder :

  • Un intérêt fort pour la technique. Vous n’avez pas besoin d’être déjà technique pour devenir Product Builder, par contre, vous devez aimer ça.
  • Vous devez avoir un attrait pour la logique informatique. Si vous aimez résoudre des problèmes, alors le métier de Product Builder est fait pour vous. Attention, la logique informatique ne veut pas dire “être bon en maths”. Vous devez en réalité aimer trouver des solutions techniques élégantes pour vos clients.
  • Vous devez avoir un intérêt pour les méthodologies Product et le développement d’outils techniques (sites web, e-commerce, SaaS, marketplace…).

Si vous avez tous ces intérêts et que vous avez déjà utilisé un tableau Excel, alors vous êtes prêt pour votre aventure et devenir Product Builder !

Faut-il être avoir des notions en développement pour être Product Builder ?

Être Product Builder signifie que vous allez être une personne technique. En ce sens, vous allez devoir connaître l’écosystème technologique qui entoure les applications web et mobiles que vous allez réaliser.

Étant donné que vous allez créer des programmes informatiques via des interfaces de programmation visuelle, vous allez devoir connaître absolument des notions de développement.

Voici quelques exemples de ce que vous devez connaître :

  • Pour créer un site web sur des outils comme Webflow, WeWeb ou Webstudio vous avez besoin par exemple de comprendre l’architecture HTML et les propriétés CSS. si vous désirez aller plus loin et ajouter des fonctions personnalisées, vous pouvez également avoir des notions de JavaScript (par exemple pour utiliser du GSAP) ;
  • Sur certains outils comme Retool, vous allez avoir besoin de rechercher de la données via des commandes SQL par exemple ;
  • Si vous cherchez absolument à créer des automatisations complexes, vous allez devoir forcément connaître très bien les APIs et la manière dont ils fonctionnent afin de pouvoir les utiliser ;
  • Si vous créez une base de données relationnelle, il vous faut absol$ument comprendre comment cela fonctionneme et même être capable de schématiser et détailler cette base de données afin qu’elle soit la plus fiable et la plus évolutive possible.

Par conséquent, comme vous le voyez, il n’y a pas besoin d’être un développeur pour devenir Product Builder, mais pour être un bon Product Builder vous devrez obligatoirement avoir acquis les notions présentées précédemment. Mais pas de panique, cela s’acquière très bien, même pour les débutants !

Je suis Product Manager et je voudrais évoluer vers le rôle de Product Builder : comment faire ?

Le rôle de Product Manager et son évolution vers le rôle de Product Builder est tout à fait naturel. En effet, étant donné que beaucoup de Product Manager cotoie des développeurs, un grand nombre développent une appétence technique prononcé et souhaite gagner en compétence sur les outils no code et l’IA Générative pour créer des Produits Tech.

Sur la partie Product, en tant que Product Manager, vous avez déjà les connaissances, compétences et expérience nécessaire. Il vous manquera par la suite à apprendre ou valider vos compétences techniques (dont nous avons parlé plus haut). Une bonne formation de quelques semaines et quelques projets pour votre portfolio suffiront à faire de vous un Product Builder autonome capable de prendre ses premiers projets professionnels.

Si vous avez plus de questions sur le sujet, vous pouvez toujours nous contacter pour en discuter.

Est-ce que je dois apprendre le code en tant que Product Builder ?

C’est une question que se posent beaucoup de personnes qui démarrent sur les outils no code et il y a 2 manières de répondre à cela.

  1. De prime abord, les outils no code sont de plus en plus puissants et permettent d’abstraire le code. en d’autres termes, vous aurez accès à des interfaces de programmation visuelle pour réaliser différentes actions sur votre application web ou mobile. Par conséquent, les outils no code simplifient largement l’accès à la technique et vous n’avez pas besoin de savoir coder pour réalisser de belles applications qui vont être utilisés par des milliers de personnes.
  2. Par contre, il faut savoir que bien souvent, vous allez devoir ajouter quelques lignes de code pour aller plus loin pour personnaliser entièrement votre application. Ce n’est pas obligatoire bien sûr, mais cela peut arriver très rapidement selon l’état de votre application. Par conséquent des connaissances minimales en HTML, CSS et JavaScript seront nécessaire. Mais bonne nouvelle : l’IA Générative pourra fortement vous aider à coder pour vous !

En tant que Product Builder junior, vous n’aurez quasiment pas besoin de savoir coder, mais des notions de code vous seront nécessaires (ça ‘est pourquoi nous l’incluons dans nos formation Product Builder chez Uncode School).

Mais attention faites bien la différence entre “code” et “programmation”. Autant sur un grand nombre d’outils no code, il n’y aura pas besoin de savoir coder, autant il vous sera souvent demander de programmer, c’est-à-dire d’avoir la logique informatique nécessaire pour que votre application fonctionne.

Chez Uncode School, nous avons l’habitude de dire qu’un “Product Builder n’est pas un codeur, mais il est programmeur” !

Dois-je maîtriser l’IA en tant que Product Builder ?

Quand on parle d’IA pour des Product Builders, on parle notamment d’IA Génératives (IA Gen), c’est-à-dire d’intelligences artificielles capables de générer du texte, du son, de la voix et des images. En tant que Product Builder votre métier n’est pas de créer ces IA, mais d’être capable de les utiliser dans vos projets et dans vos Produits.

On pourra retrouver notamment des automatisations avec de l’IA Générative, de la génération de données, de l’analyse de données, de la création de visuels, de la génération de pages web ou mobiles…

L’objectif de l’IA Gen est de pouvoir vous permettre de gagner beaucoup de temps pour réaliser de nombreuses tâches. En tant que Product builder, vous allez devoir :

  • Apprendre à réaliser des bons prompts
  • Créer des Assistants
  • Créer des GPTs
  • Fine tuner des IA en fonction des données que vous avez
  • Maîtriser les meilleures APIs IA
  • Savoir choisir la bonne IA à utiliser en fonction du contexte et de la problématique

Oui, vous devez donc maîtriser l’utilisation de l’IA Génératives lorsque vous êtes Product Builder.

Si le sujet vous intéresse, nous avons d’ailleurs une formation IA dédiée aux Product Builders.

Existe t-il une certification Product Builder ?

Depuis 2024, France Compétences, l’organisme français qui est en charge des certification, a reconnu le métier de Product Builder comme métier émergent. France Compétences reconnaît donc que cette fonction comme un véritable métier ce qui justifie une formation à part entière.

Bien évidemment, Uncode School en tant que précurseur sur le métier de Product Builder est en process pour obtenir la certification.

hero uncode school

Accélère ta carrière et FORME-toi AUx outils NO CODE COMME LES PROFESSIONNELS

Découvre notre formation complète aux outils no code et donne un nouvel élan à ta carrière.

Idéal pour monter en compétence et devenir autonome sur les meilleurs outils no code du marché.

Idéal pour apprendre les bonnes méthodologies pour bien se lancer.

Idéal pour trouver des opportunités business et proposer ses services aux entreprises.